Nicolas Marquis est professeur de sociologie et de méthodologie à l’Université Saint-Louis – Bruxelles. Il y codirige le Centre d’anthropologie, sociologie, psychologie – études et recherches (CASPER). Nicolas Marquis enseigne également à l’Ecole des hautes études en sciences sociales un séminaire intitulé « Psychiatrie et santé mentale », avec d’autres collègues du laboratoire Cermes3 (Centre de recherche médecine, santé, santé mentale et société, de l’université Paris-Descartes), où il a réalisé de 2014 à 2016 un post-doctorat grâce à une bourse Marie Slodowska-Curie de l’Union Européenne.

Récompensée par le Prix de la recherche universitaire du journal Le Monde, sa thèse de doctorat, consacrée au succès des ouvrages de développement personnel, a été publiée en 2014 sous le titre Du bien-être au marché du malaise. La société du développement personnel (Presses universitaires de France), dont on peut trouver de nombreuses recensions.

Nicolas Marquis a récemment décroché un prestigieux Starting Grant de l’ERC (European Research Council), pour un projet intitulé CoachingRituals (Coaching as a social ritual: acting on people in a liberal individualistic society (parenting, education, mental health care). D’un montant de 1,5Mio€, cette bourse permettra de monter une équipe de 5 chercheur.e.s pour étudier en profondeur le succès du coaching dans les domaines de la parentalité (coach parentaux, télé-réalité,…), de l’enseignement (pédagogie alternative, coach scolaire,…) et de la santé mentale (nouvelles thérapies, développement personnel, coach de vie,…).

Il est également co-promoteur du projet ARC (Action de recherche concertée, financé par la CFWB) AutonomiCap, « Le handicap à l’épreuve de l’autonomie, l’autonomie à l’épreuve du handicap ». Avec 8 autres collègues de l’Université Saint-Louis – Bruxelles, il s’intéresse à la façon dont la norme d’autonomie individuelle reconfigure le champ du handicap mental et physique, en particulier sur les questions de la reconnaissance et des allocations pour personnes handicapées, ainsi que sur celles liées à l’internement de personnes reconnues coupables mais non responsables au moment de leurs actes.

Enfin, Nicolas Marquis dirige un ambitieux projet de recherche financé par l’Université Saint-Louis – Bruxelles, intitulé « Lutter contre l’échec, repenser la relation pédagogique », dans lequel il s’agit de mieux comprendre, à travers des enquêtes quantitatives et qualitatives, les représentations et les attitudes des étudiants qui arrivent aujourd’hui à l’université (voir : https://www.youtube.com/watch?v=6J1AJ5AjCus). Nicolas Marquis est lui-même auteur de manuel d’enseignement de la sociologie et de la méthodologie de la lecture critique, et a récemment collaboré à un MOOC à ce sujet

Développement personnel et coaching, attitudes des étudiants et pratiques pédagogiques, handicap et santé mentale, parentalité… A travers ces différents terrains d’enquête à propos desquels il a écrit de nombreux articles, Nicolas Marquis instruit la même interrogation : « Que signifie vivre dans une société individualiste, qui valorise l’autonomie de chacun comme jamais auparavant ? ».

%d blogueurs aiment cette page :