Après des études de droit et de philosophie, Louis Triaille a travaillé deux ans comme chercheur en droit constitutionnel et comme assistant pédagogique du master complémentaire en droits de l’homme co-organisé par l’Université Saint-Louis – Bruxelles, l’Université Catholique de Louvain et l’UNamur. Il a d’abord combiné cette fonction avec des stages et recherches dans des sujets variés (droit de protection de la jeunesse, droit de la Convention européenne des droits de l’homme, questions de gouvernance belge), avant de se lancer avec intérêt dans le projet AutonomiCap.

Son volet du projet se construira, au départ de l’interprétation qu’a récemment donnée le Comité des droits des personnes handicapées au droit à l’autonomie des personnes handicapées, comme une analyse transversale de l’impératif juridique de désinstitutionnalisation et sa mise en œuvre en droit belge. Sa recherche, plus amplement décrite ici,  sera menée sous la promotion d’Isabelle Hachez et d’Yves Cartuyvels. Elle se voudra ponctuellement nourrie d’apports interdisciplinaires (en particulier d’une enquête historique sur l’origine de la désinstitutionnalisation, et des recherches de terrain de Noé Rimbourg et Sophie De Spiegeleir), ainsi que d’échanges avec des acteurs variés du droit belge du handicap (administrations, associations, mutuelles, travailleurs dans l’accompagnement,…).

%d blogueurs aiment cette page :